CERCLE PHILATELIQUE FRANCE RUSSIE
 et PAYS de l'ex URSS

61 Rue Boissière - 75116 PARIS - mél: cercle@philatelie-france-russie.fr



Les relations postales de la Russie impériale vers la France : Modalité de taxation des affranchissements insuffisants


Les relations postales de la Russie impériale vers la France : Modalité de taxation des affranchissements insuffisants, par Jean Pierre Magne

Figure1

Lettre de premier échelon de poids de Riga à destination de Montpellier le 6 février 1875, affranchie à 10 kopecks au lieu de 13 kopecks. Conformément à l’article 7, mentionné plus haut, le bureau d’échange appliqua à l’angle droit supérieur de l’adresse la mention de la valeur du timbre-poste russe convertie en centimes « 40 » (un kopeck = 4 centimes soit 10k x 4 = 40cts) Cette lettre fut taxée, comme une lettre non affranchie, à 7 décimes moins la valeur en centimes du timbre-poste russe soit 3 décimes, taxe au tampon façon manuscrite (70cts - 40cts = 30cts soit 3 décimes).

Le bureau frontière français frappa sa griffe rouge : AFFR. INSUFF. ETR. qui veut dire affranchissement insuffisant étranger. Au départ ce pli fut frappé de la griffe carrée « NIE VLOLN OPLATCHENO » dont la traduction exacte est « non complètement affranchi ».

Figure2

Lettre au départ de Poti (Géorgie) à destination de Bordeaux en décembre 1874. Double port affranchi à 13 kopecks au lieu de 26 kopecks. Mentions « 2 » pour 2 ports et « 52 » correspondants à la conversion des 13 kopecks en centimes (13k x 4). Cette lettre fut taxée à 9 décimes au tampon : 14 décimes (2 x 7 décimes) - 52cts = 88cts arrondi à 90cts.

Figure 3

Novembre 1874. Lettre du second échelon de poids affranchie à 20 kopecks au lieu de 26 kopecks. La mention du poids est indiquée en haut à gauche « 2 » puis en haut à droite la mention « 80 » soit 20 kopecks convertis en centimes (20k x 4). Ce lettre est réglementairement taxée à 6 décimes au tampon (14 décimes - 80cts = 6 décimes).

Figure 4

Lettre du bureau de Riga à destination de Bordeaux le 17 juillet 1874. Elle est affranchie à 40 kopecks par 4 exemplaires du 10 kopecks brun et bleu. La mention manuscrite « 1f 60c » correspond à la valeur des timbres-poste russes convertie en francs et centimes (40k x 4). La mention « 4 » inscrite en bleu en haut à gauche correspond à 4 ports. Frappe du timbre AFFR. INSUFF. ETR. par le bureau frontière français. La taxation est de 12 décimes au tampon façon manuscrite : 28 décimes (4 x 7 décimes) – 1,60 frs = 12 décimes

Figure 5

Lettre simple de Berdiansk à destination de Nice le 30 juillet 1875 affranchie par un 8 kopecks gris et rose (émis le 1er juillet). Mention en haut à droite de la valeur en centimes du timbre-poste russe : « 32 » (8k x 4).
Taxation à 4 décimes au tampon façon manuscrite (7 décimes –32cts = 38 cts, arrondis à 4 décimes). Frappe des deux griffes AFFR. INSUFF. ETR et NIE VLOLN OPLATCHENO. C’est le cas d’erreur d’affranchissement le plus logique que l’on peut rencontrer.

Figure 6

Autre lettre du premier échelon de poids affranchie à 8 kopecks (au lieu de 13) par un 5 kopecks noir et lilas et un 3 kopecks noir et vert. La mention de la valeur en centimes est inscrite sur le recto et au verso de l’enveloppe : « 32 » (8k x 4). Taxation à 4 décimes au tampon conformément au tarif (7 décimes – 32cts = 38cts arrondis à 4 décimes). Ambulant RUSSIE ERQUELINES-PARIS frappé à Paris le 30 novembre 1875.

Figure 7

Lettre du troisième échelon de poids affranchie à 26 kopecks par 3 exemplaires du 8 kopecks gris et rose et un 2 kopecks noir et rouge. La mention manuscrite « 3 » indique le nombre de port, la mention « 104 » est la conversion en centimes de la valeur des timbres-poste russes soit 26k x 4. La taxe est donc de 11 décimes au tampon : 3 x 7 décimes – 104 centimes = 106 centimes (1,06 frs) arrondis à 1,10 francs soit 11 décimes.

Cette lettre, au départ d’Odessa le 4 juillet 1875 et à destination de Marseille, provient de la 295ème vente Matthew Bennett (décembre 2005, lot n° 1137).

Figure 8

Lettre peu courante du sixième échelon de poids, de St Pétersbourg à destination de Lille le 16 août 1875. Elle est affranchie à 32 kopecks par deux exemplaires du 8 kopecks gris et rose plus 5 exemplaires du 3 kopecks noir et vert plus et un 1 kopeck noir et jaune. Mention (en haut à droite) de la valeur : « 1,28 frs » (32k x 4). En haut à gauche est inscrit le nombre de port : « 6 ».

La taxe est de 30 décimes (6 ports à 70cts = 4,20 frs –1,28 frs = 2,92 frs arrondis à 3 frs soit 30 décimes. Dans l’état actuel des mes recherches, c’est la lettre la plus lourde insuffisamment affranchie que je connaisse



Cet article a été lu 10555 fois, et mis en ligne le 19 avril 2009.

Les réactions à cet article
Réagir à cet article
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?




Autres articles de la rubrique

Les relations postales de la Russie impériale vers la France : Modalité de taxation des affranchissements insuffisants
Présentation des timbres de Zemstvos
Rarities of the Zemstvo post, de notre ami Bernard FURNON